top of page
  • Photo du rédacteurVibes

Catwoman, fauve de l’enfer


Qui dit Halloween, dit diableries et mystères. Et pour l’occasion, Vibes a encore frappé avec la sortie du projet inédit Catwoman, incarnée par l’envoûtante Lilou Perrin. Danseuse, et acrobate à ses heures perdues, Lilou nous a suivi dans nos idées folles. Un projet diabolique inspiré du film Catwoman, dont la figure phare est interprétée par Halle Berry. Un rôle nécessitant de plonger dans la peau de ce personnage fantastique.



Incarner CatWoman, un exercice à la frontière entre la danse et le théâtre


Un projet conjuguant danse et théâtre. C’est une chose de danser déguisée en Catwoman, mais c’en est une autre de se glisser dans la peau de cette femme féline, d’adopter ses gestuelles de tigresse et déplacements animaliers, son regard de braise, et de porter son costume si emblématique.


En plus de nous offrir une danse à la limite de la gymnastique, mêlée a des airs inspirés de la danse contemporaine, Lilou a sorti le grand jeu et a incarné son personnage à la perfection. A la tombée de la nuit, le masque est tombé. C’est une toute nouvelle femme qui est née. Une créature mi-femme mi chat, libérée de ses complexes, qui a soif d’aventures et de vengeance.



Les contraintes du tournage


Le défi de danser la tête à l’envers à plus de deux mètres du sol.


Crédit photo : Vibes

La première contrainte que nous avons rencontrée, concernait l’installation du cerceau aérien. En effet, le studio de tournage ayant des plafonds très hauts, nous avons dû trouver une solution pour accrocher le cerceau et faire en sorte qu’il soit proche du sol. Grâce à des élingues entremêlées, attachées à des mousquetons, nous sommes parvenus à accrocher le tout au plafond. Toutefois, l’anneau était toujours trop haut pour la danseuse et nous avons placé un canapé sous elle, afin qu’elle puisse garder un appui pour s’élancer.


L’autre défi était de filmer les mêmes prises sans pause pour la danseuse dont les muscles fatiguaient. Lilou devait régulièrement descendre de son cerceau, pour reprendre son souffle. En effet, porter tout son poids avec ses jambes et abdominaux n’avait rien d’évident.




Ajouter de la fantaisie au montage


L’idée majeure de cette création était d’obtenir une vidéo jouant sur la perception et la compréhension du spectateur. Filmer une danseuse à l'envers, pour retourner l’image au montage et donner l’impression qu’elle dansait debout. Ce petit tour de magie signé Vibes nous a contraints à seulement filmer son buste. Le seul détail qui aurait pu nous trahir ? Ses petites mèches de cheveux rebelles qui semblaient s’envoler à l'image. L’objectif de ce tour de passe-passe permettait d’insister sur sa transition féline et de rappeler les airs de chauve-souris empruntés à son partenaire Batman.


Crédit photo : Vibes

Nous avons également glissé un deuxième élément dans le montage pour renforcer les questionnements du spectateur : des confettis. Lorsque Lilou dansait, nous avons lancé des particules colorées au-dessus d’elle. Des confettis, qui une fois l’image renversée au montage, paraissaient s’envoler au-dessus d’elle.


Alors n'attendez plus pour visionner Catwoman ! Mais prenez garde, elle risquerait de sortir ses griffes...





10 vues0 commentaire

留言


bottom of page